La truite à la mouche sèche

Débuter la truite a la mouche seche

Que n’a-t-on pas dit où on écrit autour de cette technique au demeurant assez simple à pratiquer. 

Celui qui ne s’y est jamais risqué cultive au fond de lui-même une sorte de complexe qui remonte plus ou moins consciemment au temps ou la pêche à la mouche sèche se voulait une discipline réservé à l’élite. 

Les quelques initiés entretenaient bien sûr un état d’esprit les élevant au rang de ceux qui possèdent des secrets et les dons qu’on ne saurait partager. 

truite prise en sèche

sur le plan du matériel aucune logistique  encombrante et laborieuses à mettre en œuvre. 

  • une canne
  • Un moulinet 
  • une ligne
  • Et quelques mouche de différentes tailles et couleurs. 

Vous voilà équipé. En comparant avec la pêche au coup. Monter une mouche prend moins de temps que monter une ligne avec cendrée étalée .

Apprendre à lancer et à poser correctement. Sera moins long, que de s’accoutumer à pêcher à l’anglaise sans subir les fastidieux emmêlement. 

Tout à chacun peut assez rapidement prendre ses premières truites avec des mouches sèche qu’il aura confectionné par lui-même. 

Le matériel pour la truite en mouche sèche

Une bonne canne à action de pointe que vous sentirez beaucoup mieux travailler et conseiller au débutant. La longueur, sera comprise entre 2.50 et 2.70 m et peut supporter une soie numéro 5, 6 ou 7. 

Un moulinet automatique ou manuelle contient la soie. Un remplissage préalable de backing, n’est pas indispensable. Une truite sortant rarement  toute la ligne. 

La soie à fusée décalé WF correspond à la puissance de la canne. Elle est prolongée par une pointe conique en nylon ou queue de rat. Sur laquelle vous rajoutez un morceau de nylon en 14, 12 voir 10 centièmes. 

Cela forme le bas de ligne qui recevra la mouche. Avant de commencer, il est bon de graisser la mouche et le bas de ligne pour s’assurer une flottaison parfaite.

 truite a la mouche seche: l’action de pêche

Pour débuter le plus palpitant et de pêcher directement les gobages. Quel spectacle au coup du soir de voir des ronds sur l’eau s’intensifier  et se multiplier. 

Le plus dur et de garder son sang-froid. Puis vous devez choisir dans votre boîte, une mouche qui ressemble (taille et forme) à celles qui sont prises par les truites. 

Dans ces moments, lancez vers l’amont vous pouvez approcher de très près les poissons. Les gobage surviennent souvent a moins de 10 mètres. 

Il est alors facile de poser la mouche avec précision. Gardez la ligne bien tendu et récupérez la au fur et à mesure qu’elle dévale. 

Pour ferrer, donner un petit coup de poignet qui relève la canne. Cela assure la pénétration de l’hameçon. Mais attention, au moindre retard le ferrage se fait dans  le vide.

 Une fois piqué, le poisson se défend vigoureusement. De ce fait, il faut parfois rendre un peu la main pour éviter la casse. 

Le nerf de la canne fait le plus gros travail et vous aide à amener la truite à l’épuisette. Ou pour la saisir à la main lorsque vous êtes dans l’eau. 

 les mouches sèche pour la truite

Il existe dans tous les catalogues un choix époustouflant de mouche. chaque modèle existe en plusieurs tailles en plusieurs couleurs. 

vous avez ainsi une idée de l’étendue de la gamme. Les croquis ci-dessous vous montre les mouches de base. A vous ensuite sur chaque rivière de découvrir selon la saison celle qui est la plus prenante. 

A cet effet, il est toujours utile de bénéficier des conseils d’un spécialiste local s’il accepte de vous les prodiguer. 

Lors du choix d’une mouche le plus important et de respecter un volume global. Afin que celui ci, corresponde le plus possible à celui de l’insecte dans vous voulez donner l’illusion. 

l’exactitude est à rechercher en taille et en densité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *