10 conseils pour pêcher à la mouche en lac

Peche mouche lac: Découvrez 10 conseils pour pêcher à la mouche en étang.

La pêche à la mouche en lac, peut être déconcertante comparé au rivières ou ruisseaux.

Autant il peut être facile de lire l’eau sur les second, autant sur un lac ou réservoir il va vous manquer un paquet d’indice pour trouver les poissons.

Ici je ne vous vendrais pas de solution miracle. Pour que votre réussite soit  totale sur ce genre de lieu, vous allez devoir investir du temps pour apprendre comment ces écosystèmes fonctionnent.

Il vous faudra pour réussir:

  • comprendre les différentes structure du réservoir
  • les sources de nourriture présentes
  • les meilleurs moments de l’année pour attraper des poissons
  • Ainsi que les l’habitat de la truite et autres espèces de poissons.

La pêche à la mouche en réservoir, réserve beaucoup plus de secrets pour vous livrer des indices sur l’endroit où sont les truites.

Ici, vous ne pourrez pas vous aider des “courant” (je mets des guillemets car le vent produit des courant) pour dicter où les poissons peuvent séjourner ou pour déterminer l’habitat privilégié des insectes aquatique.

Pour ces raisons et bien d’autres encore, de nombreux pêcheurs à la mouche manquent de confiance lorsqu’ils pêchent dans des lacs.

10 conseils pour réussir vos parties de pêche à la mouche en réservoir:

1/ Où vivent les truites en lac?

Pour trouver les salmonidé en étang ou réservoir. Il est bon de le diviser en 3 parties:

  • Les haut-fond sont la zone d’eau peu profonde d’un lac.Le haut-fond est l’endroit où la végétation pousse et où se trouve la majorité des sources de nourriture aquatique. Pour imager mes propos, un haut-fond est le restaurant du coins ou les salmonidé aime venir se régaler. Si vous devez pêcher qu’un seul endroit, alors c’est celui là.
  • La cassure ou zone de transition. C’est l’endroit où le haut-fond transite vers les parties les plus profondes du lac. Sa pente peut être douce ou carrément abrupte. Les tombants sont en général le derniers points ou les herbiers finissent. De ce fait, ils sont également une zone d’alimentation parfaite pour les poissons. Tout en offrant un confort optimal.Cette zone d’habitat est relativement restreinte, car l’eau s’approfondit rapidement jusqu’à la zone d’eau profonde du lac.
  • La zone profonde abrite moins d’habitat pour les  invertébrés (insectes et autres sources de nourriture plus importantes). Cependant, dans de nombreux lacs, la zone en eau profonde ou au milieu du lac abrite des populations de chironomes et des émergentes assez prolifiques.

2/ Peche mouche en lac: Cherchez les oiseaux

A la façon du pêcheur en mer qui recherche attentivement les oiseaux pour découvrir les chasses de thon. Il est tout à fait possible, voir recommandé de suivre la même stratégie.

Les éclosions d’insectes peuvent être confinées uniquement sur certains hauts-fonds. Ou encore, à des emplacements spécifiques du lac.

Les oiseaux, tels que les hirondelles, les sternes, etc.. trouveront plus facilement que vous ces éclosions.

Astuces peche mouche lac:

Sur les grandes étendue d’eau, les jumelles peuvent être d’une précieuses aide pour observer l’activité aviaire.

3/ Trouvez les insectes présent dans le lac

Comme vous le feriez en ruisseaux en soulevant les pierres pour connaître le type d’insecte au menu des truites. Emportez avec vous un petit filet d’aquarium ou encore un bas  pour capturer les différents insectes aquatiques présent dans l’étang.

Cette pratique a pour but, de faire correspondre le plus possible votre mouche à la réalité du terrain.

Astuces peche mouche lac:

Placer les échantillons dans un flacon ou mieux encore dans un plat blanc afin d’avoir une meilleure vision du processus d’émergence et de la couleur réelle de l’insecte.

Surveillez toujours les gobages à la surface. Cela ne veut pas dire que les truites se nourrissent forcément. Mais au moins, vous savez qu’elles sont activent et qu’il y a peut-être d’autres dans le coin qui se nourrissent ou sont prêtent à chasser votre mouche.

Enfin, les lunettes de soleil polarisantes vous permettent de mieux voir sous la surface pour repérer les hauts-fonds, les tombants et les insectes.

4) Avoir des connaissances en entomologie

Bon j’avoue ce conseil vous servira pas uniquement pour la pêche à la mouche en lac. Apprenez à reconnaître les principaux invertébrés aquatiques. Ces derniers, constituent une grande partie du régime alimentaire de la truite dans les lac.Comme:

  • Les moucherons
  • les éphémères
  • les demoiselles
  • les sangsues
  • Sans oublier le poisson fourrage

Bien sur si vous voulez aller encore plus loin, il est tout aussi important,comprendre le cycles de vie des larves et leurs  besoins en matière d’habitat.

Pour ce faire, il existe de nombreux ouvrages faisant référence qui couvrent, le cycle biologique des invertébrés d’eau douce.

Astuces peche mouche lac:

Les cycles de vie des insectes est à quelque chose près similaires quel que soit l’endroit ou vous êtes. par exemple: le cycle de la Nouvelle-Zélande.

Pour connaitre les insectes qui vivent dans les cours d’eau. Vous pouvez apprendre facilement l’entomologie en achetant quelques livres sur le sujet. Ci-dessous une sélection de très bel ouvrage.

5/ La température de l’eau

La température de l’eau joue un rôle important sur les éclosions.Chaque famille d’insectes a des plages de températures préférées pour son développement cyclique.

Les émergences les plus dense, se produisent généralement lorsque la températures de surface varient entre 10 et 18°C.

Alors à ce moment, il est tout à fait possible que vous tombiez sur plusieurs éclosions d’insectes différents.

Dans cette situation, vous devrez être capable d’analyser rapidement les différents choix de mouches qui s’offre à vous pour réussir à leurrer un poisson

6/ Quelle soie pour pêcher à la mouche en lac?

Pour pêcher efficacement en réservoir. Vous devez être prêt à présenter votre mouche, nymphe ou streamer de la surface jusqu’à des profondeurs de 10 m voir plus.

Vos connaissances en entomologie vous dicteront à quelle profondeur vous devez pêcher en fonction des éclosions (ou émergence) présente.

Les soies de pêche flottantes vous permettront de couvrir efficacement les zones de haut-fond. Elles sont parfaites pour présenter des mouches artificielles sèche ou des nymphe légères.

La soie intermédiaire est idéal pour pêcher les parties les plus profondes d’un haut-fond mais aussi les zones de transitions autour de celui-ci. Elles vous permettra une présentation optimal d’une nymphe remontant vers la surface.

Une soie plongeante rapide ou ultra rapide vous offre une bonne couverture de la plage de profondeur comprise entre 5 et 10 m. Ce type de soie vous aidera pêcher avec des nymphes lourdes ou des streamer le long des cassures les plus profondes.

7/ Quelle mouche sélectionner pour la pêche en réservoir?

Comme vous avez pu le voir ci-dessus, vous devez absolument savoir quels insectes et sources de nourriture se trouvent dans les lac que vous allez pêcher.

Je vous conseille fortement de vous renseigner auprès :

  • Des pêcheurs que vous rencontrez au bord de l’eau
  • Des magasins de pêche locaux
  • Du club de pêche à la mouche du coins
  • Ou encore des guides de pêche

La boîte à mouches idéale pour pêcher à la mouche en lac, se compose de:

  • Imitations génériques les différents stades de vie des insectes trouvés dans ces eaux. 
  • Streamer lestés ou non comme par exemple les LEECH NOIR, marron, etc…
  • Nymphes de libellule ou de demoiselle en olive clair et foncé.
  • Imitation de crevettes toujours en couleurs olive clair ou foncé
  • Des nymphes d’éphémères en brun foncé à brun clair, 
  • Des nymphes de trichoptères de couleur vert à brun 
  • Une sélection de chironomes, optez pour des couleurs noires, brunes, vertes ou encore marron avec des nervures abdominales réalisées en fil de cuivre
  • Surtout, n’oubliez pas d’ajouter quelques mouches sèches.

8/ Pêcher à la mouche en lac depuis un bateau ou un float tube

Un bateau ou un float tube comme le JUNGLE OPERATOR par exemple. Est souvent un bon moyen pour pêcher les grands réservoirs.

Le grand avantage de pêcher avec  ce genre d’embarcation, est que vous pouvez vous mettre debout pour scruter l’eau. Très pratique, notamment lorsque vous pêchez des lacs avec des eaux limpides.

Ainsi, il vous sera plus facile de repérer des poissons solitaires ou en bancs. En un claquement de doigts, vous pouvez savoir si ils s’alimentent ou comment il se déplacent. 

L’inconvénient principale du bateau sont les difficultés de mise à l’eau. Les float tube de type FLAT FORM ou PONTOON vous permettent d’inhiber complètement cet inconvénient. Par contre il limite grandement votre capacité de déplacement (surtout sur les grands lacs).

Si vous pêchez depuis une embarcation. Alors il faudra, vous munir d’un écho sondeur. Il vous permet de connaître la profondeur de pêche, afin que vos mouches puissent être présentées à la bonne profondeur. De nos jours, les sondeurs sont relativement peu coûteux mais très pratique. 

9) Pêche mouche lac: N’oubliez pas le double ancrage!!!

Lorsque vous pêchez à la mouche avec votre bateau. Il est essentiel de posséder un système d’ancrage. Un à l’avant et l’autre à l’arrière de l’embarcation.

Ceci est particulièrement important s’il y a 2 personnes pêchant sur le même bateau. Le double ancrage empêche le bateau de dériver constamment lorsque le vent change de direction.

Un bateau stationnaire vous offre un meilleur contrôle des lignes. Le fait de garder votre bateau bien droit vous permet de détecter les touches plus facilement et ainsi d’envoyer un ferrage efficace.

10/ Renseignez-vous sur les sources de nourriture préférées des truites

Les truites qui se concentrent sur quelques sources de nourriture dominantes dans un lac peuvent souvent devenir difficiles à attraper.

Les petits étang riches en nutriments abritent souvent d’immenses populations de chironomes. Les pêcheurs qui réussissent régulièrement dans ces eaux ont appris les détails des cycles de vie de ces sources de nourriture.

Par exemple, lorsque les chironomes se suspendent à quelques centimètres du fond pendant plusieurs jours, alors qu’elles achèvent la transition du stade larvaire au stade nymphal, il peut y avoir une bonne pêche même s’il n’y a aucun signe d’émergence à la surface.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *