Comment pêcher à la mouche les brochets pélagiques ?

Accueil » Blog » Comment pêcher à la mouche les brochets pélagiques ?

Rechercher et pêcher à la mouche les brochets pélagiques peut sembler une hérésie pour le commun des mortels. Pourtant, avec la bonne approche et la bonne technique. Il n’est pas rare de combattre ave des poissons métré à l’autre bout de la soie.

La pêche à la mouche, par essence, est un style de pêche qui se déroule dans et autour d’eaux peu profondes à moyennement profondes la plupart du temps. C’est une technique vraiment mortelle pour déclencher de nombreux et aussi de GROS poissons. C’est probablement l’une des méthodes les plus excitantes pour pêcher efficacement tout au long de l’année.

Car la façon dont vous pouvez présenter votre mouche aux poissons est absolument sans égal. Lorsqu’elle est bien faite, elle peut et va égaler l’efficacité de la pêche au leurre moderne et vous serez choqué de voir à quel point elle peut ouvrir de nouvelles perspectives dans votre façon de pêcher.

Pourquoi pêche le brochet en pleine eau à la mouche ?

Pendant le temps que j’ai passé sur l’eau durant toutes ces années, j’ai beaucoup expérimenté. J’ai essayé toutes les techniques différentes auxquelles on peut penser. Ceux qui m’ont suivi savent que j’ai déjà attrapé certains des plus grands brochets qui nagent en eau douce, ce qui m’a permis d’essayer de nouvelles méthodes de pêche sans avoir à me concentrer sur une seule et unique chose : attraper l’impossible.

Aujourd’hui, le temps que je passe sur le terrain ne représente qu’une seule chose : expérimenter autant que possible. Aussi avec la pêche à la mouche. Attraper un brochet à la mouche a toujours été quelque chose qui me tient à cœur. Parce que la façon dont vous pouvez imiter la proie de la nature avec un streamer fait de vos propres matériaux et de votre vision et finalement être récompensé par l’attaque d’un poisson à l’autre bout de votre ligne, donne l’un des sentiments les plus satisfaisants au monde.

Lorsqu’il s’agit de pêche à la mouche, beaucoup de gens pensent qu’il s’agit d’une technique qui ne peut être pratiquée qu’en eau peu profonde, ou près du fond en eau plus profonde. Je pensais aussi de cette façon, mais depuis quelques années, j’ai vécu une expérience différente. Les styles pélagiques de la pêche moderne aux leurres sont un sujet brûlant ces jours-ci, et tout le monde réussit à attraper de gros sandres et brochets avec des leurres artificiels.

Pourquoi ne pas le faire avec la mouche, vous vous demandez peut-être ? Et c’est exactement ce que je me suis demandé aussi. Pourquoi pas avec la mouche ? Est-ce possible, et comment le faire ? La réponse est oui !

Le guide pour pêcher à la mouche en pélagique :

Tout d’abord, il ne s’agit pas d’une technique facile. Vous devez couvrir beaucoup d’eau afin de trouver un seul poisson, ou si vous êtes chanceux, deux ou trois.

Le fait est que les plus gros brochets qui nagent autour ne sont pas étrangers aux eaux plus profondes. Ainsi, plus la zone où vous pêchez est profonde, disons 6 mètres ou plus. Plus il vous sera difficile de localiser le poisson cible que vous voulez attraper. Mais pas d’inquiètude.

Le temps et l’espace font tout et une planification soigneuse vous aidera beaucoup. La chose sur laquelle vous devez absolument compter est votre échosondeur avec une très bonne cartographie (carte Navionics par exemple). Car, elle vous permet de trouver rapidement les structures sans devoir vraiment vous creuser la tête.

Découvrez le site mon-echosondeur.com pour en savoir plus sur le choix et des astuces sur la pêche à l’aide d’un sondeur GPS

Ainsi, vous aurez une vue en temps réel du fonctionnement de n’importe quel plan d’eau et de la manière dont vous pouvez vous y prendre pour attraper du poisson.

Bien sur, une planification préalable est essentielle. Ne vous contentez pas de sortir et de pêcher. Planifiez votre sortie avec minutie, tenez-vous-en à votre plan et vous aurez du succès ou de l’échec. Il n’y a pas d’intermédiaire. Si vous voulez vraiment attraper des géants, vous devez investir et être prêt à prendre des risques.

Ou pêcher les brochets pélagiques en pleine eau ?

cartographie pour pêcher à la mouche les brochets pélagiques

Examinons le scénario illustré ci-dessus. Un lac profond rattaché à une rivière. Dans le coin supérieur gauche, vous pouvez voir une zone peu profonde d’environ 2m, entourée d’eau moyennement profonde.

En fait dans ce style de pêche à la mouche, 4m d’eau peut encore être considérés comme « assez peu profonds » dans un lac aussi profond. Les parties les plus profondes de ce plan d’eau atteignent plus 20 m.

Les flèches de gauche mettent en évidence une zone clé où les profondeurs importantes rencontre une bordure shallow. La grande flèche au milieu marque la zone profonde.

Sur la droite, il y a une île sous-marine (haut fond) qui dépasse et qui est marquée par deux flèches distinctes orientées vers des côtés opposés. En regardant cette carte réalisé avec mon Garmin Striker plus 9 SV vous pouvez voir certaines routes migratoires que le grand brochet peut emprunter.

Quand pêcher à la mouche le brochet dans les zones profondes ?

Une fois que vous avez localisé un lac ou une rivière que vous voulez commencer à pêcher. Il est bon d’examiner la période de l’année à laquelle vous vous trouvez. (voir notre article Pêche à la mouche en automne : le réveil du brochet)

  • Quelle est la température de l’eau, quelle est la quantité de lumière et, surtout, quelle est la clarté de l’eau ?
  • Est-elle tachée, claire ou trouble, ou quelque chose entre les deux ?

Ce sont toutes des choses que vous devez garder à l’esprit lors de la pêche à la mouche pélagique du brochet.

Il y a maintenant des gens qui disent qu’en hiver, comme c’est le moment le plus efficace pour pratiquer cette technique. Car les gros brochets se tiennent près du fond pas loin des boules de vif. Trouver des poissons-appâts et y rester toute la journée vous fera prendre du brochet à un moment ou un autre. Mais vous passez à coté de l’essentiel.

Utilisez votre sondeur/GPS à la placer pour trouver la profondeur, les structures clés et la température de l’eau. Ce que vous recherchez dans ce style de pêche spécifique, ce sont des poissons solitaires, loin de tout type de structure, mais près des bords qui sont à côté des eaux plus profondes comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessus.

C’est pourquoi j’ai tracé quelques lignes pour vous donner une idée de l’endroit où pêcher.

Le float tube l’arme absolue ?

Un facteur clé absolu s’est avéré être la pêche à la mouche à partir d’un float tube. Contrairement à un bateau, avec un float tube, vous pouvez passer silencieusement au-dessus de la tête des gros prédateurs et vous positionner parfaitement sur le bord lorsqu’il s’agit de pêcher une certaine zone.

Étant donné que vous pêchez dans les couches moyennes supérieures de l’eau. Une soie plongeante moyenne est utilisée. Pour cela, j’utilise l’une de mes lignes préférées de tous les temps, la ligne Scientific Anglers Sonar Titan Hover Sink 2 / Sink 4.

C’est une soie sur laquelle vous pouvez compter quand il s’agit de la descente horizontale de votre streamer, ce qui est TRÈS important pour pas dire la clé de la réussite.

En fait, la façon dont votre soie coule, rend la présentation naturelle et si elle est bien faite. Vous pouvez pêcher extrêmement lentement, mais aussi assez rapidement sans qu’elle ne remonte trop à la surface.

Comment pêcher à la mouche les brochets pélagiques ?

Eh bien, commencez simplement par aller sur l’eau et commencer à pêcher en profondeur. Si vous ne savez pas par ou commencer, une profondeur d’environ 4m est un bon départ. Puis aller progressivement vers les eaux plus profondes.

Selon le vent, pêchez autour des structures repérées, faites simplement des lancers dans les parties moins profondes à côté des eaux très profondes.

En faisant cela, augmenter la profondeur de nage de votre streamer. Tôt ou tard, vous rencontrerez des poissons. Comme mentionné précédemment, un grand arc jaune (sonar 2d) apparaîtra sur votre échosondeur. Une fois que vous avez trouvé un tel signal, vous pouvez fixer un point GPS (waypoint) et commencer à pêcher autour.

8 fois sur 10, il s’agit d’un GRAND poisson solitaire.

Quelle cannes utiliser ?

Perso, j’utilise un WF 12, certains peuvent penser que c’est trop pour le brochet, mais ce n’est pas le cas. J’ai constaté que lorsque j’utilise des cannes plus légères, le blank se replie complètement lors du ferrage.

Vous ne devez pas oublier non plus que l’on pêche en eaux très profondes et que les mouvements du poisson ainsi que les limites qu’il peut atteindre sont sans limites.

Pendant longtemps, j’ai cherché la canne parfaite pour cela, en étant subtile dans la section de pointe, tout en ayant une colonne vertébrale assez forte pour un ferrage efficace. J’j’ai trouvé la solution dans la Zephrus SWS #12 de Hardy. Avec une Ultralite SDSL 12000 assortie et la ligne ci-dessus, vous avez un set-up de rêve pour attraper un énorme brochet à la mouche.

Quel streamer pour pecher le brochet en pleine eau ?

Tout comme les pêcheurs aux leurres qui recherchent spécifiquement les gros brochet. Ici, vous ne devez pas finassez dans le choix ed vos mouches. Utilisez de gros streamer (25cm) reste la meilleure taille pour déclencher de la touche.

Si vous pêchez dans des eaux où la visibilité n’est pas très bonne. L’emploie de fibre comme la Pike Skinz Predator peut faire vraiment la différence.

Dans une eau plus claire, vous pouvez utiliser le type de couleurs naturels ou mêmes flashy (vert/orange) qui déclenche bien souvent l’instant de prédation des gros brochets.

Encore une fois, il est essentiel d’utiliser des mouches qui ont un grand profil dans l’eau. Vous voulez que la mouche soit vue. Vous voulez qu’elle se démarque. Une mouche de cette taille est montée sur une CS86X 8/0.

Des bas de ligne puissants sont utilisés, du fluorocarbone Hi-Seas Quattro en 0.60mm 40lb, ainsi qu’un câble de bas de ligne AFW Shark 90lb, et terminé par un Staylock Scientific Anglers taille #3.

Pourquoi un matériel aussi lourd ?

Eh bien, ce n’est pas lourd du tout, mais comme il faut lancer toute la journée, le bas de ligne en fluorocarbone fait parfaitement tourner la mouche. De plus, il est aussi presque invisible dans l’eau grâce à son fluorocarbone multicolore et il est solide et léger.

Les poissons n’ont pas peur de votre bas de ligne. En fait, le matériau brunâtre du bas de ligne semble augmenter le taux de capture de façon spectaculaire.

Dans l’ensemble, vous voulez une installation de qualité qui est faite pour attraper de GROS poissons et je n’ai jamais à m’inquiéter d’une défaillance de l’équipement parce que cela n’arrivera pas à moins que vous laissiez tomber votre canne à pêche dans l’abîme.

Essayez de pêcher à la mouche les brochets pélagiques :

énorme brochet pêcher à la mouche les en pélagique

Le brochet pélagique à la mouche est un moyen très excitant d’attraper certains des plus gros poissons qui nagent en eau douce. C’est aussi un style de pêche qui vous fait vous sentir vivant. Être en eau profonde, dans l’élément naturel, il n’y a rien de mieux que cela.

Au début, vous aurez peut-être l’impression de chercher une aiguille dans une botte de foin. Mais une fois que vous aurez pris le coup de main, ce sera payant.

La photo ci-dessous montre le trophée absolu d’un grand brochet, qui est venu d’un bord profond dans plus de 15 m d’eau. Cela montre que si vous « expérimentez » de grandes choses peuvent arriver !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.