Séjour de pêche à la mouche : les 10 accessoires indispensables à ne pas oublier à la maison.

La pêche à la mouche a la capacité de vous faire voyager dans certains des coins les plus éloignés, intacts et isolés de la planète. Ces dernières années, une nouvelle génération de pêcheurs à la mouche en quête de sensations fortes ont repoussés les limites du possible et ont transformés cet « art doux » en quelque chose qui ressemble davantage à un sport d’aventure.

Que votre objectif soit un saumon sauvage géant de l’Atlantique provenant de la toundra balayée par les vents de la péninsule de Kola en Russie. Ou encore une énorme carangue GT provenant des atolls coralliens inhabités de l’océan Indien. Ou le fameux DORADO dans les rivières de Bolivie.

Il est essentiel de se préparer correctement à une expédition de pêche à la mouche pour réussir son séjour. Quelle que soit votre destination vers laquelle vous vous dirigez. Assurez-vous que les articles ci-dessous, figurent sur votre liste de colisage.

Ne partez pas sans eux !

Accessoires pour un séjour de pêche à la mouche :

Sac de voyage :

Lorsque vous sautez dans et hors d’un hydravion, d’un hélicoptère ou d’un bateau. Il est impératif que vous puissiez transporter tout votre matériel de pêche en toute sécurité.

Laissez vos valises rigides à la maison et faites vos bagages dans des sacs qui peuvent être écrasés, bourrés et entassés.

Pour cela, rien de tel qu’un sac de sport géant comme par exemple le YETI Panga 75 Duffel Bag qui est l’un des meilleurs. Ultra-durable et entièrement submersible, il ne vous laissera pas tomber.

Tube de canne à pêche :

Une expédition de pêche ne serait pas très réussie si vous arriviez avec des cannes à pêche cassées. Il est donc essentiel de les transporter en toute sécurité.

Ne cherchez pas plus loin que la société BAZOOKA. Cette chose résistera même aux bagagistes les plus maladroits. Réglez-le à la longueur souhaitée, fermez-le et partez pour l’aéroport.

Insectifuge :

Jungle, plage tropicale ou toundra arctique. Où que vous alliez, il est toujours préférable de supposer que vous rencontrerez des insectes piqueurs, alors soyez prêt.

Emportez une bouteille ou deux de répulsif anti-insecte et gardez-les à portée de main. Car lorsque les nuées de moustiques s’abattront sur vous, vous en aurez besoin rapidement !

Trousse de premiers soins :

Même si vous serez probablement accompagné de guides de pêche professionnels formés aux premiers secours. Il est toujours bon d’emporter votre propre trousse de premiers secours.

Si possible, prenez une trousse de premiers secours imperméable. Vous ne savez jamais quand vous pourriez en avoir besoin.

Protection solaire :

Il n’est pas nécessaire de se trouver sous la chaleur torride des tropiques pour attraper un gros coup de soleil. Les niveaux d’UV varient dans le monde entier, en fonction de la latitude, de l’altitude et de l’épaisseur de la couche d’ozone au-dessus de la tête.

Choisissez un indice de protection SPF50 pour une protection maximale et prenez un flacon de crème solaire en plus. En prime, elle protège également contre les piqûres de méduses, de coraux et d’anémones de mer.

Lampe frontale :

Vous n’en aurez peut-être pas besoin, mais gardez-la à portée de main au cas où vous vous perdriez dans l’obscurité ou subiriez une coupure de courant.

En effet, les lieux de pêche éloignés et les sources d’électricité fiables ne vont pas toujours de pair !

Une bonne lampe frontale comme la EVERBEAM (en promo ici)offre 7 modes d’éclairage différents et un design résistant à l’eau. Le tout pour une grosse vingtaine d’euros.

N’oubliez pas d’emporter des piles de rechange !

Sac de voyage étanche :

Ce sac est une pièce essentielle et doit pouvoir transporter en toute sécurité tout ce dont vous avez besoin pour votre journée sur l’eau :

  • matériel de pêche,
  • smartphone,
  • appareil photo,
  • vêtements de rechange,
  • protection solaire et anti-insectes,
  • nourriture et boisson.

Le sac à dos EARTH PACK Submersible de 35 à 55L supportera volontiers toutes les éraflures et rayures qui accompagnent les sorties de pêche à distance. De plus, il dispose d’une fermeture éclair principale entièrement étanche.

Protège-doigts :

Souvent négligés, l’expérience m’a appris à ne jamais voyager sans eux. Un simple manchon résistant à l’abrasion pour les doigts qui peut transformer votre plaisir de pêcher.

Stripper la ligne de pêche à la mouche contre les doigts nus pendant un certain temps peut entraîner de petites coupures sur votre peau – gérable au début. Cependant, ajoutez le sable et l’eau salée dans l’équation et ces petites coupures de soie peuvent vraiment vous rendre fou.

Emportez un protège-ligne Fulling Mill et vous me remercierez plus tard.

Port de lunettes

Ne pensez même pas à partir en expédition de pêche à la mouche sans lunettes de soleil polarisées. Elles sont si importantes que chez PALM MANIA, nous conseillons toujours à nos lecteurs de voyager avec un jeu de rechange.

Non seulement des lunettes polarisantes de haute qualité protègeront vos yeux du soleil. Mais elles permettront à votre vision de traverser l’éblouissement de la surface de l’eau. Ce qui vous permettra de repérer les poissons et de franchir en toute sécurité des obstacles submergés jusque-là invisibles.

Vous ne pouvez pas faire mieux que Costa, choisissez une teinte de verre en fonction du temps et de l’endroit où vous allez pêcher. Jaune/ambre pour pêcher le saumon du Pacifique en Alaska ou la truite de mer en Terre de Feu. Et vert/bleu miroir pour les flat à bonefish de Cuba ou les récifs coralliens des Seychelles.

Kit de réparation de waders :

Imaginez que vous voyagez à l’autre bout du monde pour commencer à pêcher et que vous découvrez que vos waders ont une fuite. À des kilomètres de la ville ou du magasin d’articles de pêche le plus proche. Vous risquez de devoir supporter d’avoir les pieds trempés pour le reste de votre voyage. Ce n’est pas très agréable !

À moins que vous n’ayez pensé à emporter un kit de réparation d’urgence pour cuissardes, comme le kit Aquasure de Simms. Avec un peu de chance, vous n’en aurez pas besoin, mais si vous déchirez vos cuissardes sur un arbuste épineux, ou si un lancer malencontreux laisse votre mouche coincée dans votre cul, vous serez content de l’avoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *