Pêche à la mouche : comment ne rien oublier lors de votre prochaine partie de pêche

« Canne, moulinet, sac, cuissardes, bottes, lanière. Oh oui, des chaussettes ! » J’ai répété cette liste de contrôle mental au moins 1 500 fois au cours des dix dernières années.

En étant organisé dès le moment où vous quittez la maison et en ayant un processus d’organisation pour quand vous êtes sur l’eau, vous pourrez pêcher plus et passer moins de temps à chercher ce thermomètre de ruisseau que vous avez laissé à la maison de toute façon !

Je ne vous passe pas en détails, tous le matériel que j’ai déjà oublié en partant pêcher (canne, moulinet,etc). Mais la pire aventure que j’ai subis, est quand j’ai oublié mes waders ce jours de fin mars lorsque nous avions décidés de pêcher un ruisseaux d’altitude.

Quels fut notre surprise quand après 1h30 de route nous sommes arrivés sur les sommets enneigés. Vous auriez du voir ma tête, quand je me suis aperçus que mes waders étaient restés à la maison.

Hors de question de mettre fin à la sortie. J’ai fait du wading en basket, jogging par une température proche de zéro et une eau glaciale. Résultat 1 semaine au lit avec de la fièvre. Depuis ce jour là, j’ai juré que cela n’arriverait plus jamais.

Voici mes astuces pour ne plus jamais me présenter à la rivière sans canne à pêche, sans bottes, sans moulinet ou sans boîte à mouches. Ce que chacun d’entre nous a fait, même si nous nous avouons seulement qu’un jour nous sommes allés en randonnée au lieu de pêcher parce que nous avions deux bottes pour le pied gauche !

1. Gardez tout votre matériel de pêche à la mouche au même endroit.

Dans votre excitation d’aller à la rivière ou d’atteler le bateau, vous risquez beaucoup plus d’oublier une pièce importante de votre équipement si vous devez vous rendre dans différentes parties de votre maison ou de votre unité de stockage pour rassembler des objets individuels.

Afin que ceci ne vous arrive pas, voici comment je procède :

  • Toutes mes moulinets sont alignées sur une table par taille de soie. Cela m’aide à m’assurer que lorsque je prends une canne à pêche dans les porte-cannes, je ne prends pas une ligne mal assortie pour aller avec elle.
  • Toutes mes cannes sont classées dans les porte-cannes d’abord par poids, puis par longueur. Il m’est ainsi très facile d’entrer dans ma salle d’équipement et de prendre exactement la canne que je veux en raison de la façon dont elles sont organisées. Je gagne beaucoup de temps de cette façon. Gain de temps dans la salle des cannes à pêche = plus de temps dans la rivière.
  • Les cuissardes et les bottes sont rassemblées et organisées par taille ; les paires sont attachées ensemble par les lacets dans un nœud de boucle facile à enlever – vous vous souvenez des deux coups de botte du haut ? Oui, c’est arrivé. 
  • Les boîtes à mouches ne quittent jamais la cuve de stockage, sauf si elles sont remplies à nouveau.

2. Achetez un de ces coffres de rangement 

Vous pensez que je plaisante, mais si vous suivez ces instructions pour emballer votre bac, vous n’arriverez plus jamais à la rivière sans avoir besoin de quelque chose et vos affaires ne disparaîtront pas dans votre voiture après avoir été bousculées sur ces routes de l’arrière-pays en route vers votre ligne bleue préférée.

Imaginez votre démarche lorsque vous arriverez à la rivière. Pour moi, c’est ainsi que se déroule mon processus lorsque je m’arrête à la rivière :

  1. Je mets mes chaussettes et mes cuissardes. 
  2. Puis mes bottes. 
  3. Puis je prends ma canne à pêche et je l’assemble. 
  4. J’appose ensuite le moulinet. 
  5. J’enlève ensuite suffisamment de bas de ligne et de fil pour faire passer la ligne de mouche dans les anneaux. Maintenant, il est temps de passer aux choses sérieuses. La pêche va bientôt commencer. 
  6. Je mets mon sac à dos et je fais passer ma longe sur mes épaules et mon cou. 
  7. J’examine le bas de ligne actuel pour voir s’il doit être remplacé. Si c’est le cas, j’attrape mon sac et j’en arrache un nouveau. Si ce n’est pas le cas, j’ajoute un mètre de nylon neuf et je l’attache.
  8. Je prends mon sac, je choisis une boîte à mouches et j’attache une mouche. Je suis prêt à pêcher.

Quel est le rapport avec l’organisation ?

J’emballe mon coffre de rangement dans l’ordre inverse de mon processus de préparation.Donc dans mon coffre:

  • Mon sac et ma longe sont au fond.
  • Mon moulinet et ma canne à mouche sont au milieu.
  • Mes cuissardes et mes bottes sont en haut.

Si vous rangez votre coffre dans l’ordre inverse de votre préparation. Vous serez efficace dans votre temps d’équipement (ce qui signifie plus de temps de pêche) parce que la prochaine chose dont vous avez besoin est la prochaine chose dans la baignoire.

Ainsi, vous n’oublierez jamais ce dont vous avez besoin à la maison !

3. Organisez votre sac à dos ou gilet!

ranger son materiel de peche à la mouche

Je vois tant de pêcheurs perdre leur temps sur la rivière à fouiller dans leurs gilets ou leurs sacs à dos à la recherche de telle ou telle chose, ce qui bien souvent ne leur sert même pas de point de départ !

À l’avant de mon  sac, je garde tous mes chefs de rechange organisés et liés par du caoutchouc, d’abord par la longueur, puis par la taille.Tout ce qui se passe sur un leader se trouve également dans cette section de mon paquet : anneaux de pointe, indicateurs de touche, splitshot, etc. 

La section suivante est celle où les mouches sont gardées. J’organise cette section en fonction des poids et des types de mouches.Les boîtes de nymphes à droite ; les streamer, les sèches, les midges, les oeufs et les vers, à gauche.

Tout ce qui est ajouté ou utilisé pour lutter contre une mouche est utilisé avec les mouches : produits en silicone pour l’imperméabilisation, shammy pour le séchage des séchoirs gorgés d’eau, etc.

4. Organisez vos boîtes par type de mouches et par taille.

Il n’y a rien de pire que de fouiller vos boîtes à la recherche d’une mouche que vous savez avoir mais que vous ne pouvez pas trouver parce qu’elle se fond avec toutes les autres.

J’organise mes boîtes d’abord par taille, puis par type. Par exemple, les quatorze mouches d’une boîte de nymphe sont toutes alignées par rangée de genre. Ensuite, les 16 sont alignées en rangées de types. Et oui, je suis ce TOC qui reproduit l’organisation de mes rangées dans les tailles ! Vous n’avez pas forcément besoin de faire ça…

Découvrez notre guide complet pour: ranger et organiser ses boite à mouche

En vous organisant et en restant organisé, vous gagnerez beaucoup de temps pour vous rendre à la rivière, pour vous préparer à pêcher une fois sur place et pendant que vous pêchez.

Plus de temps gagné sur l’extérieur = plus de temps pour la pêche = probablement plus de poissons pris.

Utilisez ces conseils pour vous organiser et rester organisé pendant vos dix prochaines années de pêche. Et si vous êtes vraiment bon, vous ferez tout cela la veille pour que votre gueule de bois matinale ne vous empêche pas de faire des efforts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *